Comment apprendre et retenir des phrases en langues étrangères ?

Nous avons déjà vu plusieurs méthodes pour retenir du vocabulaire. Et si apprendre des mots est important, apprendre des phrases l’est tout autant sinon plus. Pourquoi ?

Déjà, parce que retenir des mots de vocabulaire dans des phrases permet de les retenir plus facilement. Ensuite, parce qu’apprendre directement des phrases correctement construites permet de les ressortir lors d’une conversation. Savoir se présenter par exemple ou demander des informations est très utile lors d’un premier contact avec quelqu’un. Pense aussi à apprendre les réponses. Elles te seront utiles soit pour répondre, soit pour comprendre les réponses.

Comment faire pour apprendre des phrases ?

Plusieurs méthodes existent pour apprendre des phrases. Quelle méthode te correspond le mieux ? C’est à toi de voir. Et pour le savoir, je te propose de simplement de les tester. Teste chaque méthode une par une et vois celle qui te convient le mieux. La meilleure méthode d’apprentissage est celle qui te correspond à toi. Pour toutes ces techniques, n’oublie pas d’être dans de bonnes conditions, physique et mentale déjà (bien reposé, bien nourri, en forme) et environnementale (dans un endroit calme, sans interruption possible). Ce sera plus efficace.

La méthode de Sébastien Martinez

Je ne sais pas comment appeler cette technique. Elle n’a pas été inventée par Sébastien Martinez mais je l’ai apprise en lisant son livre “Une mémoire infaillible” (rien à voir, mais je te conseille vraiment son livre qui est top pour apprendre à booster sa mémoire). Sébastien Martinez est champion de France de la mémoire. Voici sa méthode :

  • Prend la phrase ou le texte que tu veux apprendre,
  • Lis la à voix haute
  • Décompose le tout en plusieurs mots ou groupe de mots que tu transformes en image. Tu peux même te raconter une histoire pour lier les images entre elles, ce qui facilite la mémorisation.
  • Ensuite, tu reconstruis les images ou l’histoire dans ta tête. Et tu peux restituer le texte.

Testons cette méthode avec une citation d’Albert Einstein en anglais :

“Everybody is a genius. But if you judge a fish by its ability to climb a tree, it will live its whole life believing that it is stupid” (“Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie entière à croire qu’il est stupide”).

“Everybody is a genius” : J’imagine un endroit rempli de monde et des ampoules (“genius”) s’allument au dessus des gens.

“But if you judge a fish by its ability to climb a tree” : Tout à coup, la foule s’écarte et un juge (“judge”) arrive (je l’imagine avec sa robe de magistrat). Il s’installe pour juger une étrange scène… Un poisson s’apprête à grimper à un arbre. Il lit des fiches (“fish”) pour savoir comment faire, il baille. (Lors de mon premier test, je n’avais pas mis le bâillement du poisson mais ayant du mal à retenir ce mot, je l’ai rajouté. (“by”). Il n’est pas très habile (“ability”) pour tenir ses fiches avec ses nageoires. ”Les fiches tombent et il doit faire le tri (“tree”) pour s’y retrouver.

“it will live” : De rage, le poisson jette ses fiches et attrape un livre (“live”).

“its whole life believing that it is stupid” : S’il ne peut pas grimper à l’arbre, il croit qu’il peut voler en haut de l’arbre (He believes he can fly) (“believing”). Le juge le regarde avec des grands yeux. Il a l’air stupide (“stupid”) (Le juge, hein, pas le poisson, un poisson qui lit des livres pour savoir comment voler jusqu’en haut d’un arbre, n’a rien de stupide, non ?).

La méthode de Nelson Dellis

Nelson Dellis est un Américain, quatre fois champion de la mémoire aux Etats-Unis. Tu peux retrouver sur son blog et sa chaine Youtube de nombreuses astuces pour mémoriser plus facilement (en anglais).

Encore une fois, ce n’est pas sa méthode à lui. Mais c’est une méthode qu’il décrit dans une de ses vidéos et elle est plutôt efficace :

  • Lis plusieurs fois la phrase ou le texte que tu veux apprendre pour en comprendre le sens et avoir l’essentiel en tête.
  • Ensuite, sur un papier, tu écris les premières lettres de chaque mot. Pense à rajouter la ponctuation. Et essaie de prononcer la phrase ou le texte en te servant uniquement des initiales. Il est possible qu’au début, tu te serves du texte original pour te rappeler certains mots mais avec le temps, tu n’en auras plus besoin. L’idéal est, lorsque tu écris les initiales, de les reporter exactement comme elles le sont dans le texte original. C’est-à-dire que lorsque le texte revient à la ligne (par exemple dans le cas d’un dialogue de film ou un poème), tu reviens à la ligne pour écrire les initiales. Cela permet d’activer ta mémoire visuelle en même temps et facilite la mémorisation.
  • Tu peux maintenant répéter la phrase ou le texte en te servant uniquement de ta mémoire.

Prenons un exemple avec le film “The Pursuit of Happyness” (à la recherche du bonheur) avec Will Smith.

Et la réplique suivante :

“You got a dream, you gotta protect it.

People can’t do something themselves, they wanna tell you you can’t do it.

If you want something, go get it. Period.”

(“Tu as un rêve, tu dois le protéger. Quand les gens ne peuvent pas faire quelque chose eux-mêmes, ils te diront que tu en es incapable. Si tu veux quelque chose, vas le chercher. Point.”). Lis plusieurs fois le texte en anglais pour bien t’en imprégner, de préférence à voix haute. C’est fait ?

Maintenant, on ne garde que les premières lettes et la ponctuation. Ce qui donne :

“Y G A D, Y G P I.

P C’T D S T, T W T Y Y C’T D I.

I Y W S, G G I. P.”

Essaie de retrouver le texte en te servant uniquement de ces lettres.

Maintenant, tu es prêt à te souvenir du texte sans aide.

La méthode de Benny Lewis

Benny Lewis est hyperpolyglotte. Surnommé the “Irish Polyglot”, il est auteur du livre “Fluent in 3 months” (et du blog du même nom). Sa méthode est simple :

  • Prend la phrase que tu souhaites apprendre,
  • Lis là,
  • Trouve un déclencheur pour le premier mot de la phrase,
  • Apprend le reste de la phrase en la chantant.

Par exemple, la phrase “I believe I can fly” (“Je crois que je peux voler”). Lis la et prononce la à voix haute. Maintenant, imagine que quelqu’un te pince au moment où tu veux prononcer cette phrase (“Aie”) et chante le reste de la phrase.

Bon ok, c’est plutôt facile de chanter cette phrase puisqu’elle fait déjà partie d’une chanson.

Et on n’oublie pas la méthode SRS pour bien ancrer tout ça… 😉

Ces méthodes peuvent s’appliquer pour apprendre des phrases en langues étrangères mais aussi dans ta langue maternelle, des cours, des scénarios, des poèmes, etc.

Si tu connais d’autres techniques, partage les en commentaire.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Fermer le menu