Les 6 piliers d’une langue ou construire sa maison

On a vu comment retenir des phrases ou des mots en langues étrangères. Mais une langue, c’est quoi au juste ? Une langue est un système d’expression et de communication par des moyens phonétiques et éventuellement graphiques, commun à un groupe social (Merci Robert !). Ou selon Wikipedia, un système évolutif de signes linguistiques, vocaux, graphiques ou gestuels, qui permet la communication entre les individus. En gros, c’est un moyen de communication !

On estime qu’il existe environ 5000 langues parlées dans le monde. Le chinois mandarin (presque 900 millions de locuteurs) arrive en tête des langues maternelles, suivi par l’espagnol (plus de 400 millions de locuteurs natifs et presque autant non natifs). L’anglais arrive en troisième position avec entre 330 et 350 millions. Il est également choisi par beaucoup comme seconde langue. L’arabe et l’hindi occupent la quatrième et cinquième place du podium avec plus de 250 millions de locuteurs natifs. Le français en 11ème position avec 76 millions de locuteurs. C’est une des langues présentes sur les cinq continents ! Ce classement est basé sur les locuteurs natifs et est susceptible de variations. D’autres classements existent et si on prend en compte le nombre de locuteurs natifs, ceux qui utilisent la langue comme seconde langue ou comme langue étrangère, l’anglais arrive largement en tête avec 1500 millions de locuteurs !

Et plus surprenant, plus de 200 langues artificielles ont été inventées par les livres, la télévision ou le cinéma (pour t’en convaincre, lis le seigneur des anneaux…).

Bonne nouvelle pour les langues ?

Malheureusement, si rien n’est fait, le linguiste, Claude Hagège1, estime que nous allons perdre la moitié de notre patrimoine linguistique (et sans doute davantage).

Une langue disparait tous les 15 jours ! La faute à quoi ou à qui ? Aux autres langues d’abord, une langue dominante s’imposant à une autre (l’anglais, par exemple, par rapport à certaines langues amérindiennes aux Etats-Unis ou aborigènes en Australie ou de certaines grandes langues africaines (Swahili, peul, haoussa ou ouolof) qui prennent le pas sur d’autres langues minoritaires locales. De façon plus violente, certaines langues disparaissent également avec ceux qui la parlent. C’est le cas lors de l’extermination de certaines populations ou de “conversions linguistiques” forcées. Parfois, ce sont les gens eux-mêmes qui abandonnent leur langue au profit d’une autre “plus en vogue” ou plus prestigieuse (ce fut le cas des gaulois sous l’empire romain).

Pour faire perdurer les langues, il faut donc les parler. Certaines n’existent pas sous forme écrite, il n’en restera pas de traces si elles ne sont plus pratiquées. Heureusement, avec les outils modernes, on peut enregistrer les langues pour les conserver et trouver des locuteurs natifs de chez soi !

Les motivations pour apprendre les langues peuvent être divergentes (ce sera l’objet d’un prochain article). Mais comme le dit si bien Nelson Mandela : “Si vous parlez à un homme dans une langue qu’il comprend, vous parlez à sa tête. Si vous lui parlez dans sa langue, vous parlez à son coeur”…

Mais de quoi se compose une langue ?

Une langue est composée de signes vocaux, graphiques et/ou gestuels. Si tu veux communiquer dans une langue, il te faudra reproduire ses signes. On peut représenter une langue comme une maison.

Il y a quatre pièces : l’expression vocale ou gestuelle, la compréhension vocale ou gestuelle, l’expression écrite et la compréhension écrite. En gros: parler, écouter, écrire et lire (ces deux derniers points ne sont pas toujours présents dans les langues).

Mais pour t’aider à communiquer que ce soit à l’oral ou à l’écrit, tu dois en même temps, construire le sol et les murs : le vocabulaire. Si tu reproduis les sons, les gestes ou les signes graphiques mais qu’ils ne font pas sens, tu ne pourras pas vraiment communiquer.

Sans mur, la maison ne tient pas. Tu devras les construire en même temps que les pièces.

Et le toit ? Le toit, c’est la grammaire. Au bout d’un moment, le toit sera nécessaire pour mettre à l’abri ta maison et ses pièces.

Pour passer du studio à la grosse villa en bord de mer, il te faudra du travail. Mais tout est possible. Il faudra enrichir ton vocabulaire, améliorer l’expression et la compréhension, et couvrir le tout de grammaire.

Mais par où commencer ?

Et bien il n’y a pas de règle. En fait, quand on étudie les polyglottes, même s’ils travaillent tous ces points, ils n’ont pas la même approche. Ils ont une approche qui leur est propre. Certains commencent dès le début à pratiquer l’oral en communiquant avec des natifs et ce même avec un vocabulaire limité ! D’autres préfèrent comprendre comment se construire une langue au niveau de sa structure (la grammaire). D’autres se focalisent sur la lecture.

Du coup, qu’est-ce que tu peux faire ?

Sur le blog, je vais te donner des trucs et astuces pour tous ces points. Le mieux pour savoir lequel te correspond et par quelle approche “attaquer” une langue est de tester ! Et tu vois ce avec quoi tu es le plus à l’aise ou qui te fait progresser le plus vite. Attention, si tu n’es pas à l’aise pour communiquer à l’oral avec un natif, cela ne veut pas dire que tu dois laisser tomber ce point pour te consacrer à l’écrit. Il existe des astuces pour se débloquer dans tous les points d’une langue. Et tu peux prendre plaisir à lire même si tu ne lis jamais ou à parler avec quelqu’un même si tu es très timide !

Si tu aimes cet article, commente, like, partage et abonne toi. See you soon !

  1. https://www.lexpress.fr/informations/une-langue-disparait-tous-les-quinze-jours640290.html
Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Fermer le menu