Parles-tu Globish™ : l’anglais suffisant pour briller en toute situation ?

0 Comments

Qu’est-ce que le Globish™ ?

Le Globish™ est la contraction de « Global » et « English ». C’est un anglais universel ou anglais simplifié ou encore « basic english ». Il a été créé en 2004 par Jean Paul Nerrière, qui fut, entre autres, vice-président d’IBM États-Unis, à la suite d’un double constat.

Dans le monde en général et dans le monde des affaires en particulier, l’anglais est la langue de communication internationale qu’on le veuille ou non. Malgré la création de l’espéranto, langue totalement construite qui devait être utilisée comme langue véhiculaire, c’est-à-dire servir comme moyen de communication entre populations de langues différentes, l’anglais est la langue la plus fréquemment utilisée avec un nombre de locuteurs natifs ou non de plus en plus important notamment dans le milieu des affaires.

Il a également remarqué qu’avec son anglais simple et basique, il était mieux compris dans les pays non anglophones que ses homologues américains. La raison : ils parleraient « trop bien » l’anglais et ne se mettraient pas à la portée de non-anglophones. Galérer ensemble, ça resserre les liens ! 😉

Jean-Paul Nerrière a donc décidé par la suite de populariser et développer le Globish™ à travers le monde. C’est une forme d’anglais international sans le côté culturel. Il permet de communiquer avec des non-natifs qui ont aussi un anglais limité. Il le définit lui-même comme un outil pratique et non comme une « vraie » langue.

Comment fonctionne la méthode pour apprendre le Globish™ ?

Globish
 

Dans son livre, «  Le Globish™ : l’anglais suffisant pour briller en toute situation »*, Jean Paul Nerrière explique sa méthode pour apprendre le Globish™. On pourrait le définir comme une version simple avec un nombre limité de mots (1500), une grammaire et une prononciation simplifiées mais néanmoins correcte de l’anglais.

READ  5 minute English : Phrasal verbs avec “To throw”

Avec 1500 mots, tu peux dire ce que tu veux, peut-être pas avec toutes les nuances que tu veux mais de manière compréhensible et efficace. Le but est de se faire comprendre de ses interlocuteurs.

Il faudrait selon l’auteur environ 6 mois à raison de 1h par jour pour apprendre et maîtriser le Globish™, un peu plus de temps si vous ne pouvez pas consacrer tout ce temps à son apprentissage.

Après des généralités pour présenter le Globish™ et le pourquoi nous sommes si mauvais en France en anglais, Jean Paul Nerrière donne 9 procédés pour à appliquer pour développer ses capacités en anglais (qui sont transposables à d’autres langues selon moi), les astuces spécifiques au Globish™. Il explique ensuite la prononciation anglaise (version Globish™), comment sont construites les phrases en Globish™ et comment se conjuguent les verbes en anglais. On arrive ensuite au coeur du sujet avec sa méthode pas-à-pas pour apprendre le Globish™, divisée en 26 étapes. (1 par semaine).

Chaque étape explique les sons à maîtriser avec certains mots de vocabulaire à retenir (une trentaine environ à chaque étape), quelques points de grammaire avec des exercices et finit par une chanson à maîtriser.

Même s’il prône un anglais libéré de tous ses aspects culturels, l’auteur fait quand même des petits points culturels au niveau de chaque chapitre/semaine qu’il appelle “Angloricaine curiosité” !

Mon avis

Le Globish™ est une approche 20/80 de la langue. Un principe qui devrait être appliqué à chaque fois qu’on débute l’apprentissage d’une langue ! Elle a été développée surtout pour le business et la communication professionnelle.

READ  Améliore ta compréhension écrite en… lisant (Partie 1)

On voit un nombre limité de mots (les plus courants et surtout les plus utiles pour communiquer) et la prononciation à maîtriser pour se faire comprendre (souvent considérée (à tort) comme le parent pauvre d’une langue). C’est un bon point de départ pour appréhender la langue anglaise dans une forme simple.

Par contre, la grammaire n’est à mon sens pas vraiment simplifiée. L’auteur change juste certains termes pour “faciliter” l’apprentissage comme le “passé de base” à la place du “preterit” ou “présent récapitulatif” ou lieu de “present perfect”. Mais les explications restent très habituelles et scolaires à mon sens.

Le Globish™ est un bon outil mais on perd tout ce qui fait pour moi l’essence d’une langue, sa culture, ses subtilités, ses nuances. C’est ça que j’aime dans une langue, ce qui me plaît et me motive. C’est comprendre les peuples et leur culture aussi à travers leur langue, ce que ne permet pas le Globish™. Si tu comptais te plonger dans un roman ou regarder tranquillement un film en VO après ton apprentissage du Globish™, c’est raté. Ce n’est d’ailleurs pas le but affiché.

C’est une approche directe et rapide de l’anglais. Je pense même qu’avec des bases (même peu solides) et quelques astuces pour retenir le vocabulaire plus facilement, on peut vraiment l’apprendre en quelques mois (moins par rapport aux 6 mois annoncés par l’auteur). C’est vraiment un bon outil pour pouvoir se débrouiller dans le monde des affaires ou en voyage. Rien n’empêche ensuite d’aller plus loin.

Mon avis : à tester si vous avez besoin de vous débrouiller rapidement au travail ou en voyage !

READ  5 minute English : Deux MOOCSs sur l’anglais

*Ceci est un lien affilié. Ça ne change rien pour toi mais en passant par là, tu peux soutenir mon travail. Merci !

About the author 

Pauline

Laisser un commentaire

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
Subscribe to get the latest updates