Anglais américain ou Anglais britannique : les différences !

7 Comments

anglais américain ou anglais britannique

Si tu as étudié en France à l’école, tu as sûrement appris l’anglais britannique (parlé principalement en Grande-Bretagne). Mais si tu es un adepte des séries, tu dois sûrement principalement entendre (si tu les regardes en VO bien sûr !) de l’anglais américain (parlé principalement aux États-Unis). Et tu t’es peut-être rendu compte qu’il y avait des différences ? Oui, mais pourquoi ? Quelles sont ces différences ? Et si tu es un débutant ou faux débutant en anglais, tu t’es peut-être posé la question : faut-il apprendre l’anglais américain ou l’anglais britannique ?

Pourquoi l’anglais américain et l’anglais britannique sont-ils différents ?

pourquoi_anglais_américain_anglais_britannique

L’origine des différences entre l’anglais britannique et l’anglais américain est déjà historique et ensuite géographique.

L’origine historique

Au départ, l’anglais est arrivé aux États-Unis via la colonisation. Les États-Unis d’Amérique étaient avant tout des colonies anglaises. Après la guerre d’indépendance, la langue anglaise est restée.

En 1828, un Américain, Noah Webster, a publié son dictionnaire « An American Dictionary of the English Language ». Remarquant des différences entre la prononciation de certains mots et leur écriture, il a réformé la langue anglaise du côté des États-Unis. Par exemple, « centre » ou « theatre » sont devenus « center » et « theater ». Les mots en -our (comme « colour » ou « neighbour ») ont perdu leur « u » (pour devenir « color » ou « neighbor »), etc. L’anglais américain a donc évolué autant par simplification de la langue que par protestation (nous sommes juste après la guerre d’indépendance qui marque l’émancipation des États-Unis de l’Empire britannique…)

L’origine géographique

Ensuite, les États-Unis et la Grande-Bretagne sont sur deux continents différents. Les langues évoluent donc différemment d’un pays à l’autre (et même d’une région à l’autre). C’est le cas avec le français. La Belgique et la France sont deux pays qui parlent français (pour la partie wallonne de la Belgique), mais il existe des différences de vocabulaire ou des expressions qui appartiennent à chaque pays. Si la plupart des Français comprennent le mot « nonante » (équivalent de quatre-vingt-dix), il n’est en France pas employé. La langue évolue différemment en fonction des influences des autres pays, de son histoire et des gens qui la parlent.

LIRE  Arrête la méthode des petits pas

Quelles sont les différences entre l’anglais américain et l’anglais britannique ?

différences_anglais_américain_anglais_britannique

Vocabulaire

Une des premières différences entre l’anglais britannique et l’anglais américain est le vocabulaire. Certains mots existent dans les deux langues et d’autres sont propres à chaque langue. Par exemple, un « ascenseur » se dit « lift » en anglais britannique et « elevator » en anglais américain. Si tu prends le métro, tu devras prendre le « subway » aux États-Unis et le « underground » ou « tube » en Angleterre.

Parfois un même mot peut avoir une définition différente selon le pays. Ainsi, « chips » signifie « frites » en Grande-Bretagne (les Américains les appellent des « french fries »). Mais « chips » existent aussi aux États-Unis et correspondent à des « chips » que les Britanniques appellent des « crisps ». Dans ce cas, un quiproquo n’est pas grave. Mais « rubber » signifie « gomme » en anglais britannique alors qu’il signifie « préservatif » en anglais américain. Si tu demandes à un de tes collègues américains de te prêter une gomme, il pourrait y avoir méprise ! 😉

Orthographe

Comme on l’a vu, les Américains ont eu tendance à changer l’orthographe des mots pour coller à leur prononciation. Les mots en -re (« centre », metre », « theatre », (UK) etc.) se sont changés en -er (« center », meter », « theater », (US) etc.). Les mots en -our se sont changés en -or (« colour » (UK) => « color » (US), « honour » (UK) => « honor » (US), « neighbour » (UK) => « neighbor » (US), etc.). Les mots se terminant pas -se (mais prononcés -ze) se sont donc naturellement transformés en -ze chez les Américains (« analyse » (UK) => « analyze » (US), « criticise » (UK) => « criticize » (US),etc.). Certains mots ont perdu leur double lettre (« travelling » (UK) => « traveling » (US)).

LIRE  Le podcast du laboratoire des langues

Ne sois pas surpris si tu lis un texte en anglais de trouver un mot qui ne s’écrit pas comme tu le pensais.

Grammaire

La grammaire est aussi différente sur certains points. Les Américains sont beaucoup plus souples que les Britanniques. Par exemple, certains verbes irréguliers en anglais britannique (par exemple, « to burn » ou « to learn ») deviennent réguliers au simple past ou participe passé (« burnt » (UK) => « burned » (US), « learnt » (UK) => « learned » (US)).

Les Américains utilisent moins le present perfect que les Britanniques. Ils lui préfèrent le simple past. Certaines tournures de phrases sont aussi plus employées dans un pays ou dans un autre. Ainsi, les Américains auront plus tendance à utiliser « have » pour parler d’une possession quand les Britanniques utiliseront « have got ».

Prononciation

Si la prononciation varie d’une région à l’autre à l’intérieur même d’un seul pays, ils existent des différences de prononciation entre l’anglais américain et l’anglais britannique.

Dans la prononciation d’une langue, il y a la prononciation des lettres ou des groupes de lettres, l’accent de la phrase (certains mots sont plus accentués que d’autres lorsqu’on prononce la phrase), l’accent tonique (certaines syllabes sont plus accentuées que d’autres dans un mot). C’est ce qui donne à une phrase, une prononciation et un rythme qui lui est propre. Les mots n’ont pas la même accentuation entre l’anglais américain et l’anglais britannique.

Les sons ne sont pas toujours prononcés de la même façon. Par exemple, les Britanniques ont tendance à ne pas prononcer le « r » en fin de mots contrairement aux Américains. Mais pas de panique, tant que ta prononciation est claire, on te comprendra. Au pire, les gens te feront répéter…

Faut-il choisir l’anglais américain ou l’anglais britannique ?

Choix_anglais_américain_anglais_britanniquel

Comme à chaque fois, je te dirais que ça dépend de ton objectif !

Pourquoi choisir l’anglais américain ?

L’anglais américain est extrêmement répandu. Les séries et les films que nous regardons en anglais viennent majoritairement de l’autre côté de l’Atlantique. Idem pour la musique. Les ressources pour apprendre l’anglais seront donc plus faciles à trouver du côté de l’anglais américain. Et l’anglais américain étant aussi plus répandu, il est plus facilement compris dans tous les pays anglophones (ou non anglophones !).

LIRE  Comment créer et maintenir une routine d’apprentissage de langue efficace ?

L’anglais américain est également un peu plus simplifié par rapport à l’anglais britannique. La grammaire est plus accessible et l’orthographe plus logique par rapport à la prononciation.

L’anglais américain est aussi privilégié dans les échanges commerciaux.

Pourquoi choisir l’anglais britannique ?

L’anglais britannique est celui qui est utilisé en France au collège ou au lycée. Il est un peu plus complexe, mais une fois que tu le maitrises, c’est plus facile de passer à l’anglais américain.

L’anglais britannique est aussi majoritairement celui utilisé dans les certifications en langues anglaises. Il est aussi l’anglais utilisé dans l’Union européenne. Si tu habites en Europe, il te sera plus facile de traverser la Manche que de traverser l’Atlantique et donc plus facile de t’immerger dans la culture britannique.

Bien que l’anglais américain soit largement répandu dans le monde, l’anglais britannique reste la norme dans de nombreux pays, notamment les anciennes colonies britanniques.

Le choix entre l’anglais britannique et l’anglais américain est aussi une question de goût. Si tu es fan de country, si Friends n’a pas de secret pour toi et que tu ne rates jamais la finale du Superbowl, alors ne cherche pas plus loin et apprends l’anglais américain. Si tu n’as d’yeux que pour l’accent britannique de Hugh Grant, si tu as suivi toute la cérémonie du couronnement du roi Charles et que tu ne rates aucun match de Premier League ou de cricket, alors l’anglais britannique est pour toi !

S’il existe des différences entre l’anglais américain et l’anglais britannique, pas de panique ! C’est deux anglais sont tout de même assez proches. Si tu choisis de concentrer tes efforts sur un des deux anglais, on te comprendra quoiqu’il arrive !

À propos de l'auteur

Pauline

  • Article très complet qui nous permet de comprendre et de faire son choix en toute connaissance de cause. Et toi, tu as choisi quoi, l’anglais américain ou l’anglais britannique ?

  • Super article, je n’avais pas conscience de toutes ces différences et de la simplification de l’américain ! Merci d’avoir éclairé ma lanterne de presque bilingue !

  • Article très intéressant. Merci. Je savais qu il y avait des différences entre ces 2 langues anglaises, mais je n avais pas compris pourquoi, ni qu’elles étaient ces différences. Cet article éclaire bien, ajoute une petite touche historique, et aide a choisir entre les 2 anglais selon son projet. Merci. ????

  • Article très intéressant. Merci. Je savais qu il y avait des différences entre ces 2 langues anglaises, mais je n avais pas compris pourquoi, ni qu’elles étaient ces différences. Cet article éclaire bien, ajoute une petite touche historique, et aide a choisir entre les 2 anglais selon son projet. Merci. ????

  • Super article ! On ne se rend pas assez compte des différences entre les différents anglais. Ayant pour projet de déménager en Écosse en 2024, j’ai hâte de voir un article qui met en relation l’anglais d’Angleterre par rapport à l’anglais d’Écosse !

  • J’ai trouvé votre article très intéressant. Je suis tout à fait d’accord avec vous. Il m’est impossible de choisir entre les 2. C’est enrichissant culturellement de connaître les subtilités entre l’anglais américain et britannique.

  • Merci pour ton article 😉 En aidant mes enfants dans l’apprentissage de l’anglais, je me pose régulièrement la question du britannique ou de l’américain. Grace à toi, j’ai mes réponses 🙂

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >