Évalue ton niveau avec le CECRL

Le CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les langues ou CEFR en anglais pour Common European Framework of Reference) est une norme qui permet de définir ton niveau dans une langue. Il existe 3 catégories (A, B et C), chacune découpée en 2 niveaux (1 et 2). Le niveau A correspond aux utilisateurs débutants, le niveau B aux utilisateurs indépendants et le niveau C aux utilisateurs expérimentés.

Voilà ce que nous dit le CECRL pour chaque niveau :

  • A1 : Peut comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes ainsi que des énoncés très simples qui visent à satisfaire des besoins concrets. Peut se présenter ou présenter quelqu’un et poser à une personne des questions la concernant – par exemple, sur son lieu d’habitation, ses relations, ce qui lui appartient, etc. Et peut répondre au même type de questions. Peut communiquer de façon simple si l’interlocuteur parle lentement et distinctement et se montre coopératif.
  • A2 : Peut comprendre des phrases isolées et des expressions fréquemment utilisées en relation avec des domaines immédiats de priorité (par exemple, informations personnelles et familiales simples, achats, environnement proche, travail). Peut communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu’un échange d’informations simple et direct sur des sujets familiers et habituels. Peut décrire avec des moyens simples sa formation, son environnement immédiat et évoquer des sujets qui correspondent à des besoins immédiats.
  • B1 : Peut comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s’il s’agit de choses familières dans le travail, à l’école, dans les loisirs, etc. Peut se débrouiller dans la plupart des situations rencontrées en voyage dans une région où la langue cible est parlée. Peut produire un discours simple et cohérent sur des sujets familiers et dans ses domaines d’intérêt. Peut raconter un événement, une expérience ou un rêve, décrire un espoir ou un but et exposer brièvement des raisons ou explications pour un projet ou une idée.
  • B2 : Peut comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité. Peut communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance tel qu’une conversation avec un locuteur natif ne comportant de tension ni pour l’un ni pour l’autre. Peut s’exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets, émettre un avis sur un sujet d’actualité et exposer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités.
  • C1 : Peut comprendre une grande gamme de textes longs et exigeants, ainsi que saisir des significations implicites. Peut s’exprimer spontanément et couramment sans trop apparemment devoir chercher ses mots. Peut utiliser la langue de façon efficace et souple dans sa vie sociale, professionnelle ou académique. Peut s’exprimer sur des sujets complexes de façon claire et bien structurée et manifester son contrôle des outils d’organisation, d’articulation et de cohésion du discours.
  • C2 : Peut comprendre sans effort pratiquement tout ce qu’il/elle lit ou entend. Peut restituer faits et arguments de diverses sources écrites et orales en les résumant de façon cohérente. Peut s’exprimer spontanément, très couramment et de façon précise et peut rendre distinctes de fines nuances de sens en rapport avec des sujets complexes.

En gros, tu passes d’un niveau découverte de la langue (niveau A1) à une maitrise équivalente à celle d’un natif (voire supérieure) dans cette langue (C2). Il faut quand même garder a l’esprit qu’une langue vivante évolue sans cesse. Même lorsqu’on atteint un niveau C2, on peut toujours continuer d’apprendre. Fais le parallèle avec ta propre langue. De nouveaux mots qui n’existaient pas hier se créent parce qu’ils peuvent correspondre à une évolution de la société (les aspirateurs n’existaient pas il y a des centaines d’année, il n’y avait pas besoin de mots pour les nommer par exemple). D’autres au contraire disparaissent parce qu’ils ne sont plus utilisés.

Il est aussi possible d’avoir un certain niveau dans un domaine de la langue (un niveau B2 en lecture/compréhension écrite lorsqu’on lit beaucoup dans cette langue) et en même temps, un niveau totalement différent dans un autre domaine (un niveau A2 à l’oral parce qu’on ne le pratique jamais). Il est possible, par exemple, d’être bilingue en arabe parce qu’on connaît cette langue depuis l’enfance tout en étant incapable de le lire…

En fin de 6ème, le niveau atteint est le niveau A1. À la fin du collègue, tu dois atteindre le niveau A2 avec un niveau B1 possible dans certains domaines de la langue (par exemple en compréhension écrite).

Normalement, en fin de lycée, nous devrions avoir atteint le niveau B2 dans sa LV1… Mais difficile avec si peu de temps à consacrer à ces langues en cours par semaine et la méthode employée. Je ne blâme pas ici les professeurs qui font avec les moyens qu’ils ont. Difficile de pratiquer l’oral dans une classe de 30, d’employer les bonnes méthodes alors que chaque élève a un fonctionnement différent…

Il est possible de passer des tests par des organismes certifiés qui permettent d’attester de ton niveau. Il existe également des tests gratuits sur internet juste pour te permettre d’évaluer ton niveau. Si tu veux une réelle certification, il faut que tu passes un test certifié. Il existe aussi d’autres tests selon les langues, comme le TOFEL ou le TOIC en anglais ou le DELE en espagnol. Tout dépend de ton objectif personnel. Certains tests sont même obligatoires pour avoir un diplôme (les écoles d’ingénieurs par exemple demandent souvent de passer le TOFEL en fin d’étude pour valider ton diplôme et ce même dans les filières scientifiques !)

N’oublie pas que quelque soit ton niveau, il est toujours important de réviser les bases. C’est quelque chose que font la plus part des personnes qui excellent dans un domaine. Un pianiste révise régulièrement ses gammes, un sportif reproduit les gestes basiques jusqu’à les maitriser parfaitement. L’apprentissage d’une langue n’échappe pas à ce principe. Même lorsque nous maîtrisons la langue, rien n’empêche d’aller revoir un point de grammaire qu’on aurait un peu oublié ou un mot de vocabulaire pour en affiner le sens dans ce contexte même si c’est un mot très courant.

Maintenant que tu as vu quel est mon objectif et ce que ça signifie, passons aux astuces que j’emploie au quotidien et que tu peux aussi mettre en place.
Dis-moi toi aussi quel est ton niveau et quel niveau tu souhaites atteindre en commentaire.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Fermer le menu