10 erreurs courantes en anglais et comment les éviter

3 Comments

Erreurs courantes en anglais

L’anglais, souvent qualifié de « langue universelle« , est devenu un outil essentiel pour la communication, les voyages, les affaires et la culture. Que ce soit pour décrocher le job de tes rêves, voyager en toute sérénité ou simplement profiter de tes séries préférées sans sous-titres, maîtriser cette langue offre une multitude d’avantages. Cependant, l’apprentissage de l’anglais, comme celui de toute autre langue, est parsemé d’embûches. Les nuances grammaticales, la richesse du vocabulaire et les particularités de la prononciation peuvent parfois dérouter, voire décourager, les apprenants les plus assidus. Mais rassure-toi, tu n’es pas seul(e) à commettre certaines erreurs ! Dans cet article, nous allons explorer dix erreurs courantes que font les apprenants en anglais et, surtout, te donner des astuces pour les éviter. Prêt(e) à perfectionner ton anglais ? Allons-y !

Much ou many

Erreur n°1 : Confusion entre « much » et « many »

L’anglais, avec ses nuances et ses subtilités, peut parfois sembler déroutant pour les apprenants, en particulier lorsqu’il s’agit de mots qui semblent interchangeables. Deux de ces mots, souvent sources de confusion, sont « much » et « many« . Si tu as déjà hésité entre ces deux termes, tu n’es pas seul(e). Découvrons ensemble la différence entre « much » et « many » et comment éviter cette erreur courante.

Explication de la différence :

« Much » : Ce terme est utilisé avec des noms non comptables, c’est-à-dire des noms qui ne peuvent pas être comptés individuellement parce qu’ils représentent une masse ou une quantité générale. Il est souvent utilisé dans des contextes négatifs ou interrogatifs.
« Many » : « Many » est utilisé avec des noms comptables, c’est-à-dire des noms qui peuvent être comptés individuellement. Tout comme « much », « many » est fréquemment utilisé dans des contextes négatifs ou interrogatifs.

Comment éviter cette erreur :

La clé pour éviter cette confusion est de déterminer si le nom est comptable ou non comptable. Pose-toi la question : « Puis-je compter cet élément individuellement ? ». Si la réponse est oui, utilise « many ». Si la réponse est non, utilise « much ».
Much :
Interrogatif : « How much water do you drink every day? »
Négatif : « I don’t have much patience left. »
Affirmatif (moins courant) : « Thanks for the offer, but I’ve had so much coffee today already! »
Many :
Interrogatif : « How many apples are in the basket? »
Négatif : « She doesn’t have many friends in the city. »
Affirmatif (moins courant) : « I’ve made many mistakes in my life, but I’ve learned from them. »

La distinction entre « much » et « many » est essentielle pour s’exprimer correctement en anglais. En gardant à l’esprit la différence entre les noms comptables et non comptables, et en t’exerçant régulièrement, tu seras en mesure d’utiliser ces termes avec confiance et précision. La prochaine fois que tu hésiteras, rappelle-toi simplement de cette règle et des exemples ci-dessus pour te guider.

Erreur n°2 : Mauvaise utilisation des temps du passé

Ah, les temps du passé en anglais ! Qui n’a jamais été tenté de jeter l’éponge face à leurs subtilités ? Si tu as déjà confondu le « simple past » et le « present perfect », sache que tu n’es pas le seul(e). Allons explorer ensemble ces deux temps et voir comment les maîtriser.

Explication de la différence :

Simple Past : Il est souvent utilisé pour parler d’actions qui se sont déroulées et achevées dans le passé. L’erreur courante est de l’utiliser pour des actions qui ont un lien avec le présent ou pour des actions qui viennent juste de se terminer.
Present Perfect : Il sert à parler d’actions qui ont eu lieu dans le passé mais qui ont une pertinence ou un lien avec le présent. L’erreur fréquente est de l’utiliser pour des actions qui n’ont aucune connexion avec le moment présent.

Conseils et astuces pour bien les utiliser :

Repère les indicateurs temporels : Certains mots ou expressions te donnent des indices sur le temps à utiliser. Par exemple, « yesterday« , « last week« , « in 1990 » sont des indicateurs du « simple past« . Tandis que « ever« , « never« , « recently« , « so far » sont souvent associés au « present perfect« .
Pose-toi la question du « quand » : Si tu peux répondre précisément à la question « Quand cela s’est-il passé ? », alors le « simple past » est probablement le temps à utiliser. Si le « quand » n’est pas clair ou pas important, penche-toi vers le « present perfect« .
Lien avec le présent : Si l’action a un impact ou une pertinence avec le moment présent, utilise le « present perfect« . Par exemple, « I’ve lost my keys » (et donc je ne peux pas entrer maintenant).

Simple Past :
« I visited London last summer. » (On sait quand cela s’est passé.)
« She worked at that company for five years. » (Elle n’y travaille plus maintenant.)
Present Perfect :
« I have visited London several times. » (On ne sait pas exactement quand, mais cela a une pertinence avec le présent.)
« She has worked at several companies. » (Elle a une expérience variée qui est pertinente aujourd’hui.)

Le « simple past » et le « present perfect » peuvent sembler compliqués au début, mais avec un peu de pratique et en gardant à l’esprit ces conseils, tu les maîtriseras en un rien de temps. N’oublie pas de toujours réfléchir à la pertinence de l’action avec le présent et d’utiliser les indicateurs temporels pour t’aider. Et si tu as besoin d’aide pour maîtriser les temps et les verbes en anglais, tu peux télécharger ton ebook offert « Maîtriser les verbes et les temps en anglais en 30 jours en 15 minutes par jour ». Tu auras toutes les astuces pour maîtriser les temps (passé, présent, futur) et les verbes (les verbes irréguliers et les phrasal verbs n’auront plus de secret pour toi !)

LIRE  5 minute English : Les jours en anglais (et en chansons)

Borrow ou Lend

Erreur n°3 : Confondre « borrow » et « lend »

L’anglais regorge de ces petits pièges qui peuvent parfois nous donner du fil à retordre. Parmi eux, la confusion entre « borrow » et « lend » est courante. Si tu as déjà hésité entre ces deux verbes, rassure-toi, tu n’es pas seul(e). Plongeons ensemble dans leur signification pour enfin les distinguer sans hésitation.

Clarification des termes :

« Borrow » : Ce verbe signifie « emprunter« . Lorsque tu « borrow » quelque chose, cela signifie que tu prends quelque chose appartenant à quelqu’un d’autre, généralement pour une courte période. Tu es le récepteur de l’objet.
« Lend » : Ce verbe signifie « prêter« . Lorsque tu « lend » quelque chose à quelqu’un, tu donnes quelque chose que tu possèdes à une autre personne pour qu’elle l’utilise pendant un certain temps. Tu es le donneur de l’objet.

Conseils pour bien les utiliser :

Pense au sens : Souviens-toi que « borrow » est l’action d’obtenir quelque chose, tandis que « lend » est l’action de donner quelque chose.
Utilise une phrase mémoire : Une astuce qui aide beaucoup est d’utiliser une phrase mémoire comme : « Can I borrow a pen from you? » et « Can you lend me a pen? ». En gardant ces exemples en tête, tu pourras plus facilement te rappeler du bon verbe à utiliser.

Borrow :
« May I borrow your book for the weekend? »
« I borrowed some money from my friend when I was short on cash. »
Lend :
« Could you lend me your notes from the last class? »
« She was kind enough to lend her jacket when I was cold. »

« Borrow » et « lend » peuvent sembler déroutants, mais une fois que tu as saisi la nuance entre emprunter et prêter, tout devient plus clair. Garde en tête les conseils et les exemples donnés, et tu verras que ces deux verbes n’auront plus de secrets pour toi. Alors, la prochaine fois que tu auras besoin d’un stylo en classe ou que quelqu’un te demandera un service, tu sauras exactement quel verbe utiliser !

Erreur n°4 : Utilisation incorrecte des prépositions

Ah, les prépositions en anglais ! Ces petites bêtes peuvent parfois nous donner du mal. Si tu t’es déjà retrouvé à hésiter entre « in », « on » et « at », sache que c’est tout à fait normal ! Ces trois prépositions sont parmi les plus courantes en anglais, mais aussi parmi les plus confuses. Alors, comment savoir laquelle utiliser ?

Exemples d’erreurs courantes :

Dire « I am on the kitchen » au lieu de « I am in the kitchen ».
Utiliser « I’ll meet you in 5 o’clock » plutôt que « I’ll meet you at 5 o’clock ».
Dire « She’s at home » quand « She’s in home » serait incorrect.

Règles générales pour bien les utiliser :

« In » :
– Pour des espaces plus grands ou fermés : villes, pays, pièces, etc. (Ex : in Paris, in the room).
– Pour des mois, des années, des saisons et des parties de la journée (sauf « night »). (Ex : in January, in 2020, in summer, in the morning).
« On » :
– Pour des surfaces ou des choses qui ont une certaine longueur ou largeur. (Ex : on the table, on the street).
– Pour des jours spécifiques et des dates. (Ex : on Monday, on my birthday, on the 5th of May).
« At » :
– Pour des points précis ou des endroits spécifiques. (Ex : at the bus stop, at the corner).
– Pour des heures précises et l’expression « at night ». (Ex : at 3:30 pm, at night).

Astuces pour s’en souvenir :

Visualise l’espace : Imagine l’espace dont tu parles. Est-ce un grand espace (utilise « in »), une surface (utilise « on ») ou un point précis (utilise « at ») ?
Utilise des associations : Associe chaque préposition à une image. Par exemple, « in » pourrait être une personne dans une piscine, « on » une personne allongée sur une plage, et « at » une personne debout à un arrêt de bus.

Les prépositions « in », « on » et « at » peuvent sembler déroutantes au début, mais avec un peu de pratique et en gardant à l’esprit ces règles et astuces, tu les maîtriseras en un rien de temps. N’oublie pas que, comme pour tout en anglais, la régularité est la clé. Plus tu pratiques, plus cela deviendra naturel. Alors, la prochaine fois que tu hésiteras entre ces prépositions, repense à ces astuces et choisis la bonne avec confiance !

Faux amis

Erreur n°5 : « False friends » ou faux amis

L’apprentissage de l’anglais est un voyage passionnant, mais il est parfois semé d’embûches. Parmi elles, les « false friends » ou « faux amis » sont particulièrement sournois. Ces mots, qui ressemblent à des mots de ta langue maternelle, peuvent te donner un faux sentiment de confiance. Mais attention, leur signification en anglais est souvent bien différente ! Découvrons ensemble quelques-uns de ces pièges linguistiques.

Qu’est-ce qu’un « false friend » ?

Un « false friend » est un mot qui, bien qu’il ressemble à un mot de ta langue maternelle, n’a pas du tout le même sens en anglais. Ces mots peuvent parfois te conduire à des malentendus embarrassants ou amusants.

Liste de faux amis courants et leurs significations réelles :

« Actual » en anglais ne signifie pas « actuel » en français, mais « réel » ou « effectif ».
« Sympathy » ne veut pas dire « sympathie » en français, mais plutôt « compassion » ou « condoléances ».
« Library » ne signifie pas « librairie » en français, mais « bibliothèque ». Si tu cherches une « librairie », le mot juste en anglais est « bookstore ».
« Sensible » en anglais signifie « raisonnable » ou « sensé », et non pas « sensible » en français. Pour exprimer « sensible » en anglais, tu utiliseras « sensitive ».
« Fabric » en anglais ne veut pas dire « fabrique », mais « tissu ». Si tu veux parler d’une « fabrique », le terme correct en anglais est « factory ».

Conseils pour éviter ces pièges :

Apprends-les par cœur : Comme pour les verbes irréguliers ou le vocabulaire spécifique, il est utile de mémoriser les faux amis les plus courants.
Utilise-les dans des phrases : Pour mieux les intégrer, essaie de les utiliser dans des phrases, à l’oral comme à l’écrit.
Sois vigilant : Lorsque tu rencontres un mot qui ressemble étrangement à un mot de ta langue maternelle, prends le temps de vérifier sa signification. Il pourrait s’agir d’un faux ami !

LIRE  Top 5 des langues étrangères pour exceller dans le monde des affaires

Garde toujours à l’esprit que chaque langue a ses particularités et que l’anglais ne fait pas exception. Alors, la prochaine fois que tu tomberas sur un mot familier en anglais, prends un moment pour t’assurer qu’il est vraiment ton ami !

Erreur n°6 : Prononciation des mots courants

L’anglais, avec ses sonorités et ses accents variés, peut parfois nous jouer des tours, surtout quand on est francophone. La prononciation est l’un des aspects les plus délicats de l’apprentissage de cette langue. Certains mots, bien que familiers à l’écrit, peuvent s’avérer traîtres à l’oral. Si tu as déjà été corrigé sur la prononciation d’un mot que tu pensais maîtriser, ne t’inquiète pas, c’est très courant.
Découvrons ensemble ces mots pièges et comment les prononcer correctement.

Mots souvent mal prononcés par les francophones :

« Vegetable » : Souvent prononcé « vé-gé-ta-ble », la prononciation correcte est plutôt « véj-tə-bl ».
« Comfortable » : Plutôt que « com-for-ta-ble », il faudrait dire « kʌmf-tə-bl ».
« Recipe » : Ce n’est pas « ré-ci-pé », mais « ré-si-pi ».
« Clothes » : Le piège est le « th ». Il ne faut pas dire « clow-z », mais plutôt « clowdhz ».
« Subtle » : Le « b » est muet. Donc, ce n’est pas « sub-tle », mais « sʌt-l ».

Conseils pour améliorer la prononciation :

Écoute et répète : Utilise des ressources en ligne, comme des dictionnaires audio ou des applications de langues, pour écouter la prononciation correcte et la répéter.
Chante en anglais : Écouter et chanter des chansons en anglais peut t’aider à améliorer ta prononciation tout en t’amusant.
Pratique avec un natif : Si tu as l’opportunité, discute avec des anglophones. Ils pourront te corriger et te donner des astuces pour bien prononcer certains mots.
Ne te précipite pas : Prends ton temps pour bien articuler chaque mot, surtout ceux que tu trouves difficiles.
Utilise des techniques de mémorisation : Associe des mots difficiles à des images ou des situations pour te rappeler de leur prononciation correcte.

La prononciation en anglais peut être un défi, mais avec de la pratique et de la patience, tu amélioreras rapidement ton accent. N’oublie pas que l’erreur fait partie de l’apprentissage. Alors, même si tu trébuches sur certains mots, continue de parler, d’écouter et de t’exercer. Avec le temps, tu prononceras ces mots comme un natif !

To do

Erreur n°7 : Ne pas utiliser le « do » auxiliaire

L’anglais, contrairement à certaines autres langues, utilise fréquemment des auxiliaires pour former des questions et des phrases négatives. L’un des auxiliaires les plus courants et les plus importants est « do« . Si tu oublies souvent de l’utiliser ou si tu te demandes pourquoi il est si essentiel, tu es au bon endroit. Décortiquons ensemble l’importance de cet auxiliaire et comment l’utiliser correctement.

L’importance du « do » dans les questions et les phrases négatives :

Phrases interrogatives : En anglais, pour poser une question au présent simple ou au passé simple (sauf avec les verbes « to be » ou « to have »), on utilise généralement l’auxiliaire « do » ou « did ».
Phrases négatives : Pour exprimer la négation au présent simple ou au passé simple (encore une fois, sauf avec les verbes « to be » ou « to have »), « do » ou « did » est suivi de « not ».

Comment éviter cette erreur :

Comprends sa fonction : « Do » n’a pas de signification propre dans ce contexte. Il sert simplement à aider à construire la structure de la phrase. Une fois que tu as compris cela, il est plus facile de se rappeler de l’insérer.
Pratique régulièrement : Plus tu utilises « do » dans des questions et des phrases négatives, plus cela deviendra une seconde nature pour toi.

Exemples :

Phrases interrogatives :
Au lieu de dire « You like coffee? », il faut dire « Do you like coffee? ».
Au lieu de « She worked yesterday? », la forme correcte est « Did she work yesterday? ».
Phrases négatives :
« I don’t like bananas » est correct, tandis que « I like not bananas » est incorrect.
« He didn’t go to the party » est la forme correcte, pas « He went not to the party ».

L’auxiliaire « do » est un élément essentiel de la structure de nombreuses phrases en anglais. Bien qu’il puisse sembler étrange au début, surtout si ta langue maternelle ne possède pas d’équivalent, avec de la pratique, son utilisation deviendra automatique. Alors, la prochaine fois que tu poseras une question ou exprimeras une négation, n’oublie pas ce petit mot qui fait toute la différence !

Erreur n°8 : Confusion entre « since » et « for »

L’anglais, avec ses nuances et ses subtilités, peut parfois nous mettre au défi, surtout lorsqu’il s’agit de prépositions de temps. Deux prépositions qui posent souvent problème sont « since » et « for« . Découvrons ensemble la différence entre « since » et « for » et comment les utiliser correctement.

Explication de la différence :

« Since » : Cette préposition est utilisée pour indiquer le point de départ d’une action ou d’une situation qui continue dans le présent. Elle est souvent suivie d’une date précise, d’un moment dans le temps ou d’une autre action.
« For » : « For » est utilisé pour parler de la durée d’une action ou d’une situation. Il est souvent suivi d’une période de temps.

Astuces pour éviter cette erreur :

Pense au sens : Si tu veux parler d’un point de départ précis, utilise « since ». Si tu veux parler de la durée, utilise « for ».
Utilise des repères temporels : Associe « since » à des moments précis comme « 1995 », « last year », « January », « I was a child », etc. Associe « for » à des durées comme « two hours », « three days », « a long time », etc.

Exemples :

Since :
« I have lived in Paris since 2010. » (Je vis à Paris depuis 2010.)
« She has been working at that company since she graduated. » (Elle travaille dans cette entreprise depuis qu’elle a obtenu son diplôme.)
For :
« I have lived in Paris for 10 years. » (Je vis à Paris depuis 10 ans.)
« She has been working at that company for 5 years. » (Elle travaille dans cette entreprise depuis 5 ans.)

Garde en tête les astuces et les exemples donnés, et tu verras que ces prépositions n’auront plus de secrets pour toi. Alors, la prochaine fois que tu voudras parler de temps en anglais, tu sauras exactement quel mot choisir !

LIRE  16 ressources gratuites pour apprendre une langue

A, an ou the

Erreur n°9 : Mauvaise utilisation ou omission des articles « a », « an » et « the »

Les articles, ces petits mots qui semblent si insignifiants, jouent en réalité un rôle crucial dans la structure des phrases en anglais. Pour les francophones, l’utilisation des articles « a« , « an » et « the » peut parfois être source de confusion. Si tu as déjà été corrigé pour avoir mal utilisé ou omis un article, ne t’inquiète pas, c’est une erreur courante. Découvrons ensemble comment maîtriser ces articles.

L’importance des articles en anglais :

« a » et « an » : Ce sont des articles indéfinis. Ils sont utilisés pour parler d’une chose en général, pas d’une chose spécifique. « An » est utilisé devant un mot commençant par une voyelle ou un son de voyelle.
« the » : C’est un article défini. Il est utilisé pour parler de quelque chose de spécifique ou déjà mentionné.

Astuces pour éviter les erreurs :

Écoute et observe : Lorsque tu lis ou écoutes de l’anglais, prête attention à la manière dont les articles sont utilisés. Cela te donnera une meilleure intuition de leur placement.
Pratique avec des exercices : Il existe de nombreux exercices en ligne pour pratiquer l’utilisation des articles. Plus tu t’exerces, plus leur utilisation deviendra naturelle.

Exemples :

a :
« I saw a cat in the garden. » (Je ne parle pas d’un chat spécifique, juste d’un chat en général.)
an :
« She wants an apple. » (Le mot « apple » commence par une voyelle, donc on utilise « an ».)
the :
« I saw the cat that you adopted last week. » (Ici, je parle d’un chat spécifique, celui que tu as adopté.)
« The sun is shining. » (Il n’y a qu’un seul soleil, donc tout le monde sait de quel soleil on parle.)

Les articles « a », « an » et « the » peuvent sembler simples, mais ils sont essentiels pour donner du sens à nos phrases en anglais. Bien qu’il puisse être tentant de les ignorer, une utilisation correcte des articles rendra ton anglais plus fluide et naturel. Alors, la prochaine fois que tu hésiteras sur quel article utiliser, repense à cet article et fais le bon choix en toute confiance !

Erreur n°10 : Ordre des adjectifs dans une phrase

L’anglais, tout comme d’autres langues, a ses propres règles concernant l’ordre des mots dans une phrase. L’une des erreurs les plus courantes commises par les apprenants est l’ordre incorrect des adjectifs. Voyons ensemble comment organiser les adjectifs correctement.

L’ordre correct des adjectifs en anglais :

En général, l’ordre des adjectifs en anglais est le suivant :
Quantité ou nombre
Qualité ou opinion
Taille
Âge
Forme
Couleur
Origine (nationalité ou lieu)
Matériau
Usage ou fonction

Astuces pour éviter les erreurs :

Utilise des acronymes ou des phrases mnémotechniques : Par exemple, « QOSAFCOMU » peut te rappeler l’ordre correct.
Pratique avec des exercices : Plus tu t’exerces à placer les adjectifs dans le bon ordre, plus cela deviendra une seconde nature pour toi.

Exemples :

Exemple 1 : Si tu veux décrire un pull, tu pourrais dire : « I bought a beautiful, large, old, round, blue, French, woolen, evening sweater. » Bien que cette phrase soit un peu exagérée, elle illustre l’ordre correct des adjectifs.
Exemple 2 : « She has two small, round, green eyes. » Ici, « two » est un adjectif de quantité, « small » est un adjectif de taille, « round » est un adjectif de forme et « green » est un adjectif de couleur.

N’oublie pas que, même si l’ordre des adjectifs est important pour que ta phrase sonne naturellement en anglais, l’essentiel est de te faire comprendre. Alors, continue de pratiquer, et bientôt, placer les adjectifs dans le bon ordre deviendra un jeu d’enfant !

Conclusion

L’apprentissage de l’anglais, comme celui de toute langue, est un parcours semé d’embûches. Nous avons identifié dix erreurs courantes que beaucoup d’entre nous commettent :
– Confusion entre « much » et « many ».
– Mauvaise utilisation des temps du passé.
– Confondre « borrow » et « lend ».
– Utilisation incorrecte des prépositions « in », « on », et « at ».
– Les « false friends » ou faux amis.
– Prononciation des mots courants.
– Ne pas utiliser le « do » auxiliaire.
– Confusion entre « since » et « for ».
– Mauvaise utilisation ou omission des articles « a », « an » et « the ».
– Ordre incorrect des adjectifs dans une phrase.
Chacune de ces erreurs souligne une particularité ou une nuance de la langue anglaise. Elles sont importantes, car elles peuvent influencer la manière dont nos phrases sont perçues et comprises. Cependant, il est essentiel de se rappeler que chaque erreur est aussi une occasion d’apprendre et de progresser.
Alors, si tu te reconnais dans certaines de ces erreurs, ne te décourage pas ! L’apprentissage est un processus, et chaque étape, même les faux pas, te rapproche de ton objectif. L’important est de persévérer, de pratiquer régulièrement et de chercher constamment à t’améliorer.
N’oublie jamais que chaque locuteur natif a, lui aussi, dû apprendre et maîtriser ces règles. Alors, continue d’apprendre, d’explorer et, surtout, de parler en anglais. Avec le temps, la patience et la pratique, tu surmonteras ces erreurs et bien d’autres.
Bon courage dans ton apprentissage, et n’oublie jamais : chaque erreur est une étape vers la réussite !

Si tu as trouvé cet article utile et que tu souhaites approfondir encore plus ton apprentissage de l’anglais, j’ai une excellente recommandation pour toi. Pour ceux qui cherchent à maîtriser la conjugaison, un aspect essentiel de la langue, je te conseille vivement de consulter mon ebook sur la conjugaison. C’est une ressource complète qui te guidera à travers les complexités des verbes et des temps en anglais, te permettant d’exprimer tes pensées avec précision et confiance.
L’apprentissage d’une langue est un voyage, et chaque ressource que tu utilises t’aide à avancer sur ce chemin. Alors, n’hésite pas à enrichir tes connaissances et à te munir des meilleurs outils pour réussir. Mon ebook est là pour t’accompagner dans cette aventure.

À propos de l'auteur

Pauline

  • Bonjour Pauline,

    J’ai beaucoup apprécié ton article sur les erreurs courantes en anglais. J’ai d’ailleurs télécharger ton e-book pour maîtriser les verbes être les temps présent dans cet article.

    Dans le cadre de mon activité de coaching et de formations, j’accompagne de nombreux entrepreneurs dans leur parcours, et je suis convaincu que la maîtrise des langues, et en particulier de l’anglais, est essentielle pour réussir.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >